Le Chemin de Saint Jacques

Histoire de la
Route De Santiago

Roseta
Collégiale San Isidoro nuit

À la fin du VIIIe siècle, une légende se propagea au noroest de la péninsule Ibérique, selon laquelle Santiago el Mayor avait été enterré dans cettes tèrres après son évangélisation. De cette façon, en 813 une ermite appelé Pelayo vit une étoile dans le forêt Libredón qui signalait la tombe de l’apôtre. Effectivement, un cimetière roman fut découvert dans ce lieu. Alphonse II el Casto voyagea à ce lieu avec son cour et il est consideré le premier pèlegrin de l’histoire. C’est l’origine du chemin au “Campus Stellae”, c’est à dire, à Compostelle.

Après les ataques d’Almanzor, les religieux de Cluny élaborèrent le Codex Calixtinus et l’Histoire de Compostelle. Dès lors, les rois collaborèrent avec la création d’une importante reseau de monastères afin de communiquer l’Espagne avec le rest de l’Europe. Les pèlegrins furent protégés et hébergés, en renforçant les liens culturels et religieux et la notable expansion de l’art roman.

Au XIIe siècle, le roi de León Ferdinand II changea l’itinéraire du Chemin de Saint Jacques afin que tous les pélegrins du monde passent devant la façade de Saint Isidore. On conserve un document dans l’archive du musée à propos de ce fait.

Collégiale San Isidoro detalle

À partir de ce moment et jusqu’à nos jours, la Collégiale s’est consacrée à l’aide aux pèlegrins: ils peuvent acheter et timbrer leur créance au musée et recevoir la bénédiction pendant la Messe du Pélegrin, célébrée chaque après-midi.

Le Chemin de Saint Jaques est consideré Patrimoine de l’Humanité. Le Chemin Français fut reconnu en 1993 et le rest des chemins furent nommés: le Chemin côtier, le Chemin interieur du Pays Basque et La Rioja, le Chemin de Liébana et le Chemin primitif. Tous sont protegés dès la déclaration de l’année 2015.

Bibliothèque de la Renaissance La Tribune Royale

Préparez votre visite

Réservations, normes, recommendations afin de profiter un maximun la visite.